Fermer le menu

Ambon (paroisse et commune)

Ambon [ɑ̃bɔ̃] (Ambon en breton) est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.Elle fait également partie des 12 communes de l'intercommunalité Arc Sud Bretagne et de l'arrondissement de Vannes.Le nom de la commune en breton est Ambon prononcé [ɑ͂ˈbwɔn].

Site : http://www.ambon.fr

Administration

  • Arrondissement : Arrondissement de Vannes
  • Canton : Canton de Muzillac
  • Intercommunalité : Communauté de communes Arc Sud Bretagne
  • Insee : 56002

Démographie

  • Gentilé : Ambonnais, Ambonnaise
  • Population : 1767 habitants

Géographie

  • Superficie : 38.04 km2
  • Altitude maximale : 57 mètres
source : DBpedia

Ressources patrimoniales

Histoire de la commune

Située à l’est du Morbihan, Ambon est entourée au nord par la commune de Lauzach et à l’ouest par les communes  de Noyal-Muzillac, Muzillac et Billiers. À l'est, elle est séparée de la commune de Surzur par le ruisseau de la Drague prolongé par la ria de Penerff. Au sud, elle est bordée par la commune de Damgan et par l'Océan. 

La période préhistorique est attestée par quelques menhirs et dolmens sur le territoire comme la présence romaine représentée par une enceinte circulaire située près du village du Cosquer. Les Bretons l'ont occupé à partir du VIèmesiècle.

La seigneurie :

À l'époque féodale, Ambon dépend de la sénéchaussée de Vannes. Il existait 16 seigneuries à Ambon dont la seigneurie de Bavalan qui a appartenu au chevalier Bonabe de Bavalan en 1298, à Amoury de Bavalan en 1464 et en 1481 aux familles Hencoët et Quifistre. La seigneurie de Trémelgon a quant à elle appartenu successivement aux familles Penoulzo (ou Pembulzo), Gourvinec et Carné. L'ancienne seigneurie du Lesté que l'on rencontre parfois sous la forme de Lesty ou Listy, a  appartenu à la famille de Lesté  dont Jehan de Lestez en 1427  et Antoine de Lesté en 1481 puis à la famille Matz et Le Quinio.

La paroisse :

Sous l'Ancien Régime, la paroisse d'Ambon est érigée précocement à en juger par l'étendue de son territoire. Après le passage des Normands, elle est donnée par l'évêque de Vannes aux religieux de Saint Gildas de Rhuys qui y fondent un prieuré. Ce prieuré, à la nomination primitive de l'abbé de Rhuys, est confié ensuite à un prêtre séculier puis uni au collège de Vannes par bulle du 14 décembre 1691. En 1784, le recteur Jégat obtient la fondation d'une maison de charité par lettre patente du roi Louis XVI. Les soeurs de la charité qui ont déserté la paroisse suite aux événements révolutionnaires sont remplacées par les soeurs de la sagesse en 1823 et ce jusqu'en 1946. La paroisse relève du doyenné de Péaule. Le 26 janvier 1820, la paroisse de Damgan est distraite de celle d'Ambon.

 

La commune :

Ambon est érigée en commune en 1790, rattachée au canton de Surzur et au district de Vannes (lois du 14 décembre 1789 et 8 janvier 1790). En 1795, le district est supprimé et l'administration municipale est placée entre les mains de la municipalité du canton de Surzur, composée des représentants des communes du Hézo, Noyalo, Surzur, Theix et de la Trinité-Surzur (constitution du 5 fructidor an III).

En 1800, l'assemblée communale d'Ambon est rétablie et la commune intègre l'arrondissement de Vannes (loi du 28 pluviôse an VIII). En 1801, elle est rattachée au canton de Muzillac (loi du 8 pluviôse an IX et arrêté du 3 brumaire an X).

En 1824, Damgan et Pénerff  se séparent d'Ambon et forment une commune indépendante.

En 2014, elle est maintenue dans le canton de Muzillac (décret n°2014-15 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le Morbihan).

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population. En 2019, la population comptait 1870 habitants, les Ambonais répartis sur un territoire de 38,04 km².

Le nom  de la commune en Breton est Ambon, qui signifie gué.

Inventaires d’archives

 

Patrimoine architectural et mobilier

Points d’intérêts patrimoniaux

Poursuivre votre recherche

Liste des formulaires