Fermer le menu

Belz (paroisse et commune)

Belz [bɛls] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Site : http://www.mairie-belz.fr/

Administration
  • Arrondissement : Arrondissement de Lorient
  • Canton : Canton de Belz
  • Intercommunalité : Auray Quiberon Terre Atlantique
  • Insee : 56013
Démographie
  • Gentilé : Belzois, Belzoise
  • Population : 3504 habitants
Géographie
  • Superficie : 15.67 km2
  • Altitude maximale : 33 mètres
source : DBpedia

Ressources patrimoniales

Histoire de la commune

Située dans la ria d'Étel au sud du Morbihan, Belz est limitée à l'est par Locoal-Mendon et au sud par Étel et Erdeven.

La présence de nombreux monuments mégalithiques et les découvertes archéologiques du XIXe siècle attestent d'une occupation du territoire dès la période néolithique.

A partir du IXe siècle, le pays de Belz, connu sous le nom de Pou Belz (Pagus de Belz), et ses environs appartiennent aux comtes de Cornouailles. Il rentre dans le domaine ducal en 1066 et plusieurs seigneuries se développent à Belz à la fin du Moyen Âge : Bodéac, Kerguen, Kerlutu, Kernours, Kerprovost, Keryargon, Mané-Guégan, Le Sach.

En 1089, les Bénédictins de Quimperlé font de l'ermitage attribué à saint Cado, établi sur l'île du même nom depuis le VIe siècle, un prieuré.

Sous l'Ancien Régime, Belz dépend de la sénéchaussée d'Auray et du diocèse de Vannes. C'est aussi depuis le XIe siècle environ une circonscription ecclésistique : le doyenné de Pou Belz. Celui-ci s'étend du Blavet à la rivière d'Auray et regroupe 18 paroisses. Son siège se trouve sur l'île de Riec (Belz) jusqu'à son transfert à Mendon vers le XIIIe siècle.

Belz est érigée en commune en 1790, rattachée au district d'Auray (lois des 14 décembre 1789 et 8 janvier 1790). En 1795, le district est supprimé et l'administration municipale est placée entre les mains de la municipalité de canton de Mendon, composée des représentants des communes de Belz, Locoal et Mendon (Constitution du 5 fructidor an III). En 1800, l'assemblée communale est rétablie et Belz est rattachée à l'arrondissement de Lorient (loi du 28 pluviôse an VIII). En 1801, elle est érigée en chef-lieu de canton des communes de Belz, Erdeven, Locoal, Mendon, Ploemel et plus tard Étel (loi du 8 pluviôse an IX et arrêté du 3 brumaire an X). En 2014, Belz est intégrée au canton de Quiberon (décret n°2014-215 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Morbihan).

Au milieu du XIXe siècle, le développement du réseau routier, avec notamment l'aménagement de la route départementale reliant Auray à Port-Louis et la construction du pont Lorois, encourage l'essor démographique et économique de Belz. A la fin du XIXe siècle, l'essor de la pêche au port d'Étel ainsi que le développement de l'ostréiculture sur la rivière d'Étel, sur les rivages de Belz et de ses îlots, stimulent l'économie locale. Les hommes sont inscrits sur les rôles d'équipage des bateaux armés à Étel et fournissent avec les femmes une main d'oeuvre pour les usines de conserves en expansion. Belz devient un pôle de production ostréicole important à l'échelle du département.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population. En 2014, la population compte 3 596 habitants, les Belzois, répartis sur un territoire de 15,67 km².

Le nom de la commune en breton est Belz.

Inventaires d’archives

Poursuivre votre recherche

Liste des formulaires