Fermer le menu

Saint-Abraham (paroisse et commune)

Saint-Abraham [sɛ̃tabʁaam] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.
Administration
  • Arrondissement : Arrondissement de Vannes
  • Canton : Canton de Malestroit
  • Intercommunalité : Communauté de communes du Val d'Oust et de Lanvaux
  • Insee : 56202
Démographie
  • Population : 544 habitants
Géographie
  • Superficie : 6.72 km2
  • Altitude minimale : 15 mètres
  • Altitude maximale : 87 mètres
source : DBpedia

Ressources patrimoniales

Histoire de la commune

Située à l’est du Morbihan, Saint-Abraham est entourée au nord et à l’ouest par la commune nouvelle Val d'Oust dont la limite naturelle est le ruisseau du Coudray. À l'est, elle est séparée de la commune de Caro par le ruisseau de Raimond et au sud par le canal de Nantes à Brest, de la commune de Saint-Marcel.

La seigneurie :

À l'époque féodale, Saint-Abraham dépendrait sans certitude de la seigneurie de Creveix ou Crévy dont le château est situé à la Chapelle-Caro.Saint-Abraham relève de la sénéchaussée de Ploermel. Ancienne sergenterie de Ploërmel, cette seigneurie appartient à Jean de Derval, seigneur des lieux et en 1454, elle est acquise par Guillaume de Queleneuc, sieur de la Ville-Habault. En 1779, la seigneurie de Crévy appartient à la famille de Brilhac qui siège au parlement de Bretagne.

La paroisse :

La paroisse de Saint-Abraham est assez ancienne. Les archives du château de Kerlily la mentionnenet en 1433 et 1460, sous le nom de Saint-Abran et de Saint-Abram. Ellerelève de la subdélégation et de la sénéchaussée de Ploërmel et du diocèse de Saint-Malo. En raison de ses revenus insuffisants, la paroisse de Monterrein lui a été rattachée et ce, jusqu’à la Révolution. En 1801, Saint-Abraham intégre le nouveau diocèse de Vannes et devient paroisse en 1802, supprimée en 1808 puis finalement rétablie en 1820.

La commune :

Saint-Abraham est érigée en commune en 1790, rattachée au canton de Caro, et au district de Ploërmel (lois des 14 décembre 1789 et 8 janvier 1790). En 1795, le district est supprimé et l'administration municipale est placée entre les mains de la municipalité de canton de Caro, composée des représentants des communes de Caro, La Chapelle, Monterrein, Réminiac, Ruffiac, Saint-Abraham et Saint-Nicolas-du-Tertre (Constitution du 5 fructidor an III).

En 1800, l'assemblée communale de Saint-Abraham est rétablie et la commune intègre l'arrondissement de Ploërmel (loi du 28 pluviôse an VIII) jusqu'à la disparition de celui-ci en 1926, puis passe dans l'arrondissement de Vannes.

En 1801, elle est rattachée au canton de Malestroit (loi du 8 pluviôse an IX et arrêté du 3 brumaire an X) puis au canton de Moréac depuis 2014 (décret n° 2014-215 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le Morbihan).

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population. En 2015, la population comptait 546 habitants, les Abrahamais, répartis sur un territoire de 6,72 km2.

 

Inventaires d’archives

Poursuivre votre recherche

Liste des formulaires