Fermer le menu

Saint-Jacut-les-Pins (paroisse et commune)

Saint-Jacut-les-Pins [sɛ̃ʒakylɛpɛ̃] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne. Elle est située dans le canton d’Allaire et fait partie de la communauté de communes du pays de Redon et du pays de Redon et Vilaine.

Site : http://www.st-jacut-les-pins.fr/

Administration
  • Arrondissement : Arrondissement de Vannes
  • Canton : Canton d'Allaire
  • Intercommunalité : Communauté de communes du pays de Redon
  • Insee : 56221
Démographie
  • Gentilé : Jacutais, Jacutaise
  • Population : 1729 habitants
Géographie
  • Superficie : 22.81 km2
  • Altitude minimale : 2 mètres
  • Altitude maximale : 88 mètres
source : DBpedia

Ressources patrimoniales

Histoire de la commune

La commune se nomme tout d'abord Saint-Jacut dont l'origine vient de Jacut, moine venu d'Outre-Manche au VIè Siècle et fondateur d'une abbaye à Saint-Jacut-de-la-Mer dans les Côtes d'Armor. Pour éviter toute confusion avec cette commune costarmoricaine, Saint-Jacut devient en 1955 Saint-Jacut-les-Pins en référence à la forte proportion de résineux sur le territoire de la commune.

Saint-Jacut est érigée en commune en 1790, rattachée au canton d'Allaire et au district de Rochefort après la promulgation des lois des 14 décembre 1789 et 8 janvier 1790 qui placent un corps municipal à la tête de l'administration de chaque commune. Pour Saint-Jacut, l'élection du premier maire a lieu le 15 février 1790 dont le procès-verbal est inscrit sur le registre des délibérations.

L'administration municipale est supprimée par la Constitution du 5 fructidor an III (22 août 1795). L'assemblée communale élit alors un agent municipal et un adjoint qui forment avec les agents municipaux et les adjoints des communes du canton, la municipalité de canton de Peillac. Avec Saint-Jacut, celle-ci regroupe les communes d'Allaire, Peillac, Saint-Gorgon, Saint-Gravé, Saint-Perreux et Saint-Vincent-sur-Oust. Elle est dissoute par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) qui supprima les districts et créa les arrondissements, la commune de Saint-Jacut est alors rattachée à l'arrondissement de Vannes. Conformément à l'arrêté du 19 floréal an VIII (9 mai 1800), le préfet doit immédiatement procéder à la nomination des maires et adjoints des communes de moins de 5 000 habitants. En application de la loi du 8 pluviôse an IX (28 janvier 1801) portant réduction du nombre de justices de paix dans chaque département, l'arrêté du 3 brumaire an X (25 octobre 1801) fixe officiellement la répartition et la dénomination des communes par canton : la commune de Saint-Jacut reste rattachée au canton d'Allaire.

Au recensement de 1999, la commune compte 1552 habitants, les Jacutais.

Inventaires d’archives

Poursuivre votre recherche

Liste des formulaires