Rechercher Patrimoine des communes Saint-Nicolas-du-Tertre (trève et commune)
Fermer le menu

Saint-Nicolas-du-Tertre (trève et commune)

Saint-Nicolas-du-Tertre [sɛ̃nikɔladytɛʁtʁ] est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.Saint-Nicolas-du-Tertre se dit « Sant-Nikolaz-Ar-Roz » en breton.

Site : http://saintnicolasdutert.wix.com/st-nicolas-du-tertre

Administration
  • Arrondissement : Arrondissement de Vannes
  • Canton : Canton de Malestroit
  • Intercommunalité : Communauté de Communes du Val d'Oust et de Lanvaux
  • Insee : 56230
Démographie
  • Gentilé : Nicolasien, Nicolasienne
  • Population : 467 habitants
Géographie
  • Superficie : 12.93 km2
  • Altitude minimale : 22 mètres
  • Altitude maximale : 107 mètres
source : DBpedia

Ressources patrimoniales

Histoire de la commune

Située à l'est du Morbihan, Saint-Nicolas-du-Tertre est limitée au nord par Tréal, à l'est par Carentoir, au sud par Saint-Martin-sur-Oust et les Fougerêts et à l'ouest par Ruffiac.

Le territoire ne semble pas avoir été occupé à l'époque antique et romaine. Le nom de Saint-Nicolas-du-Tertre apparaît dans le cartulaire de Redon au IXe siècle. Il appartient alors à la paroisse de Ruffiac et dépend de la baronnie de Malestroit. En 1576, la frairie de Saint-Nicolas-du-Tertre est érigée en trève, suite à la demande formulée par les habitants. Ceux-ci invoquent la distance les séparant de l'église paroissiale, le danger pour les jeunes enfants de mourir sans pouvoir être baptisés et la nécessité d'établir chez eux des fonts baptismaux.

A l'époque féodale, plusieurs seigneuries occupent le territoire : La Châtaigneraye, Le Pont-Billy, La Porte et Saint-Donat.

Sous l'Ancien Régime, Saint-Nicolas-du-Tertre dépend de la sénéchaussée de Ploërmel, du doyenné de Carentoir et du diocèse de Vannes.

Saint-Nicolas-du-Tertre est érigée en commune en 1790, rattachée au canton de Caro et au district de Ploërmel (lois des 14 décembre 1789 et 8 janvier 1790). En 1795, le district est supprimé et l'administration municipale est placée entre les mains de la municipalité de canton de Caro, composée des représentants des communes de Caro, La Chapelle-Caro, Monterrein, Réminiac, Ruffiac, Saint-Abraham et Saint-Nicolas-du-Tertre (Constitution du 5 fructidor an III). En 1800, l'assemblée communale est rétablie et Saint-Nicolas-du-Tertre est rattachée à l'arrondissement de Ploërmel (loi du 28 pluviôse an VIII). En 1801, elle intègre le canton de Malestroit (loi du 8 pluviôse an IX et arrêté du 3 brumaire an X) puis le canton de Moréac depuis 2014 (décret n°2014-215 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le Morbihan). Depuis la suppression de l'arrondissement de Ploërmel en 1926, Saint-Nicolas-du-Tertre fait partie de l'arrondissement de Vannes.

En 1802, la trève de Saint-Nicolas-du-Tertre est définitivement séparée de Ruffiac et érigée en paroisse succursale.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population. En 2014, la population compte 474 habitants, les Nicolasiens, répartis sur un territoire de 12,93 km².

Le nom de la commune en breton est Sant-Nikolas-ar-Roz.

Poursuivre votre recherche

Liste des formulaires