Fermer le menu

Sarzeau (paroisse et commune)

Sarzeau [saʁzo] est une commune française, chef-lieu de canton, située dans le département du Morbihan au sud de la région Bretagne. Elle se trouve sur la presqu'île de Rhuys, entre le Golfe du Morbihan et l'océan Atlantique.

Site : http://www.sarzeau.fr/

Administration
  • Arrondissement : Arrondissement de Vannes
  • Canton : Sarzeau
  • Intercommunalité : Communauté de communes de la Presqu'île de Rhuys
  • Insee : 56240
Démographie
  • Gentilé : Sarzeautins
  • Population : 7710 habitants
Géographie
  • Superficie : 60.23 km2
  • Altitude maximale : 42 mètres
source : DBpedia

Ressources patrimoniales

Histoire de la commune

Sarzeau (ou Rhuis) est au Moyen Age une cité privilégiée par les ducs de Bretagne qui aiment séjourner au château de Suscinio. Après la Ligue, vers la fin du XVIe siècle, elle s'organise en communauté. La communauté de Rhuis est alors une entité particulière car elle regroupe les trois paroisses de la presqu'île : Sarzeau, Saint-Gildas et Arzon. Elle a le droit de déléguer des députés aux états de Bretagne et peut jouir des privilèges accordés aux villes de province. Sarzeau est le siège de la communauté et de la sénéchaussée royale. La paroisse de Sarzeau comprend notamment les trêves de Saint-Armel, Saint-Clair (Le Tour-du-Parc), Brillac et Penvins. Sarzeau est érigée en commune en 1790, rattachée au canton du même nom et au district de Vannes après la promulgation des lois des 14 décembre 1789 et 8 janvier 1790 qui placent un corps municipal à la tête de l'administration de chaque commune. L'administration municipale est supprimée par la Constitution du 5 fructidor an III (22 août 1795). L'assemblée communale élit alors un agent municipal et un adjoint qui forment avec ceux des communes d'Arzon et de Saint-Gildas-de-Rhuys, la municipalité de canton de Sarzeau. Celle-ci est dissoute par la loi du 28 pluviôse an VIII (17 février 1800) qui supprime les districts et crée les arrondissements. La commune de Sarzeau est alors rattachée à l'arrondissement de Vannes. En application de la loi du 8 pluviôse an IX (28 janvier 1801) portant réduction du nombre de justices de paix dans chaque département, l'arrêté du 3 brumaire an X (25 octobre 1801) fixe officiellement la répartition et la dénomination des communes par canton : la commune de Sarzeau est maintenue comme chef-lieu de canton des communes d'Arzon, Saint-Gildas et Sarzeau. Les territoires des sections de Saint-Armel et de Le Tour-du-Parc, érigées en communes respectivement en 1858 et 1863, réduisent la superficie communale. Ainsi, la population passe de 7399 habitants en 1856 à 5950 habitants en 1866. Au recensement de 2008, la population compte 7671 habitants, les Sarzeautins.

Inventaires d’archives

Poursuivre votre recherche

Liste des formulaires