Fermer le menu
Imprimer cette page

Cadre de classement des Archives départementales du Morbihan

 

  • Nom du producteur

    Administration des Ponts et Chaussées
  • Présentation du producteur

    Le corps des Ponts et Chaussées a été fondé en 1716, pour assurer la création d'un véritable réseau routier national en France. Le recrutement des ingénieurs est assuré par la fondation en 1747 de l'École des Ponts et Chaussées (qui ne prend ce nom qu'en 1760). Il  ...  

  • Présentation du contenu

    Les projets de creusement de canaux en Bretagne datent de l'Ancien Régime. Mais les premiers travaux ne commencent que sous Napoléon, motivés par des considérations avant tout d'ordre militaire et stratégique. La construction du canal de Nantes à Brest s'échelonne de 1805 à 1842, celle du canal du Blavet, de 1802 à 1835. L'aménagement du bassin de jonction de l'Oust au Blavet débute dès 1832.

    Dans le Morbihan, le chantier majeur du canal de Nantes à Brest concerne le bief de partage et la rigole d'Hilvern, entre Rohan et Pontivy. Il s'agit d'un chantier long et difficile, non seulement d'un point de vue technique mais aussi en raison de problèmes administratifs liés à l'acquisition des terrains et des difficultés rencontrées, avec les meuniers notamment. Dans les Côtes d'Armor, l'exécution des travaux se heurte aussi au relief et à l'hydrographie. Le canal s'élève de 124 m par rapport au Blavet par un escalier de 51 écluses. Pour l'aménagement de la grande tranchée de Glomel, les ingénieurs spécialement nommés font appel à une main-d'œuvre pénitentiaire. Dans le Finistère, les principaux chantiers concernent le curage de l'Aulne et la canalisation des rivières de l'Hyères et du Kergoat.

    En janvier 1842, le canal de Nantes à Brest est livré totalement à la navigation sur 360 km ponctués de 236 écluses.

    Les dossiers versés par la Direction départementale de l'Équipement se répartissent en deux sections, canaux et rivières canalisées, rivières navigables et flottables, au sein desquelles les dossiers de l'ingénieur d'arrondissement et ceux de l'ingénieur en chef ont pu être parfois distingués.

    La typologie documentaire est constituée des pièces suivantes : textes officiels (circulaires ministérielles, arrêtés préfectoraux), délibérations des conseils municipaux, avis, rapports et procès-verbaux de visite et de récolement des ingénieurs, pièces comptables, baux et actes de vente, règlements particuliers de police, plans, affiches, correspondance.

    La période chronologique s'étend de l'an V à 1975. En effet, certains documents postérieurs à 1940 ont été maintenus dans ce fonds, afin de conserver l'intégralité de certains dossiers.

  • Mode de classement

    L'administration des Ponts et Chaussées a établi une table pour le classement et l'inventaire de ses archives. Les ingénieurs ont parfaitement suivi cette organisation en reportant sur chaque boîte et chaque dossier la référence des sections et chapitres concernés. Il  ...  

  • Historique de la conservation

    Les dossiers étaient conservés en vrac ou dans des cartons identifiés sommairement dans les locaux de la Direction départementale de l'Équipement de Pontivy.

  • Modalités d'entrée

    Versement du 18 mai 2005

  • Statut juridique

    Archives publiques
  • Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

    Certaines pièces, en particulier des plans sur support calque, présentent un état de conservation médiocre.

  • Sources complémentaires

    Série S - Navigation intérieure : fleuves, lacs, canaux.