Rechercher Cadre de classement
Fermer le menu
Imprimer cette page

Cadre de classement des Archives départementales du Morbihan

 

  • Nom du producteur

    Prieuré de Saint-Nicolas de Taupont
  • Présentation du producteur


    C'est aux environs du XIe siècle que la paroisse de Taupont1 est donnée à l'abbaye de Saint-Gildas de Rhuys. À l'origine, le prieur qui y est envoyé occupe les fonctions de recteur de la paroisse. Il reçoit la dîme en retour du service à la population.
    Par la suite, les religieux retournent à l'abbaye. L'abbé et le couvent conservent tout de même la maison et la chapelle du prieuré avec la dîme de la paroisse. Un chapelain est alors chargé de la responsabilité spirituelle de la paroisse en échange d'une rente.
    Plus tard, le droit de présentation n'appartient plus à l'abbaye. Le prieuré tombe en commende et est souvent confié à des prêtres séculiers. Le titulaire de la paroisse, quant à lui, est nommé directement par le pape ou par l'évêque.

    Droits et biens
    Il est possible de se faire une idée de ce que pouvait posséder le prieuré grâce à une transaction de 1257. À l'initiative du duc de Bretagne, Jean Ier, l'abbaye cède tous ses droits sur le moulin à tan, le moulin à blé et le moulin neuf, toutes les terres et les prairies occupées par l'étang de Ploërmel et sept arpents de terre au col de Rochedieu, contre une rente annuelle de douze livres monnaie sur la recette d'Auray.
    Le prieuré possède en outre une maison prieurale avec sa dépendance et son jardin et la chapelle Saint-Michel à Ploërmel.
    En tant que seigneurie il a le droit de basse-justice, un droit de pêche en cinq endroits de l'étang du Duc et le droit de mouture franche aux grands moulins. Ses revenus principaux proviennent des dîmes prélevées sur des propriétés à Taupont et à Ploërmel. En retour, le prieur doit payer au recteur une pension. Il doit également des messes chantées aux principales fêtes de l'année et des messes basses plusieurs fois par semaine.
    La suppression des dîmes, principal revenu du prieuré, a donc pour conséquence la vente du droit de pêche en 1791 et la cession en 1799 de la maison prieurale ainsi que de ses dépendances. De plus la chapelle Saint-Michel est annexée au presbytère de Ploërmel.

     ...  
  • Présentation du contenu

    Ce fonds permet avant tout de cerner le temporel du prieuré. De fait, une grande partie des documents concerne les biens et revenus du prieuré. La majorité d'entre eux sont des contrats de vente et d'échange passés entre particuliers sous la juridiction du prieuré entre 1583 et 1748 ; quelques documents concernent l'affermage du prieuré au XVIIIe siècle. Les pièces de procédure sont relativement nombreuses pour une affaire de paiement de dîmes entre 1652 et 1654. Les autres affaires pour défaut d'aveu et de déclaration, la perception des rentes ou celle des revenus du bénéfice ont laissé moins de traces.
    L'autre grande partie touche les prieurs, leur nomination, les procureurs qu'ils ont pu nommer et leurs déclarations d'absence pour la fin du XVIe siècle et une partie du XVIIIe. On retrouve des témoignages des relations entre le prieuré et le clergé séculier local dans diverses pièces de procédures ; le prieuré y est opposé au vicaire et au recteur de Taupont ainsi qu'au recteur de Ploërmel.
    Quatre documents n'ont pas de rapport apparent avec le fonds d'archives du prieuré. Ils semblent avoir été utilisés comme chemises pour rassembler les archives. Il s'agit de quittances du début du XVIIIe siècle pour le paiement de décimes et du don gratuit au diocèse de Vannes ; elles sont adressées à l'abbaye de Saint-Gildas de Rhuys et au prieuré de Bourgerel.

  • Mode de classement

    Le fonds a été classé en trois articles autour du fonctionnement du prieuré, et des biens et revenus de celui-ci ; les documents ne semblant pas avoir de rapport avec le fonds ont été évidemment mis à part et constituent un article. Dans le premier article, des dossiers personnels ont  ...  

  • Autres instruments de recherche

       ...  
  • Existence et lieu de conservation des copies

    Le bail à ferme de 1767 entre le prieuré et Jacques Surel a été transcrit par Joseph-Marie Le Mené dans son ouvrage Abbayes et prieurés du diocèse de Vannes (Vannes, 1902, p. 369).

  • Sources complémentaires

       ...  
  • Bibliographie

       ...  
  • Indexation

  • Descripteurs lieux

    Taupont (Morbihan, France) / Saint-Nicolas, prieuré de (Taupont, Morbihan, France) / Saint-Golven, prieuré de
  • Descripteurs organismes

    Prieuré de Saint-Nicolas de Taupont / Prieuré de Saint-Nicolas (Taupont, Morbihan, France) / Prieuré de Saint-Golven
  • Descripteurs matières

    prieuré / Église / clergé régulier / bénédictin
  • Notes

    1 La paroisse de Taupont appartient au diocèse de Saint Malo, à l'archidiaconé de Porhoët, au doyenné de Lanouée et à la sénéchaussée de Ploërmel.